Fondamentaux

Les fondamentaux de la curiosité scientifique sont simples mais précis.

Je vais souvent y revenir dans les articles, mais on se trouve encore et toujours confrontés à ces phénomènes chaque fois que l'on essaie d'y voir clair, que ce soit dans une situation de manipulation psychologique ou de canular pseudo-scientifique.
Je pensais que ces fondamentaux méritaient à eux tous seuls une place à part et c'est chose faite avec cette page.

Nous y reviendrons souvent, et il nous faudra à chaque fois nous remémorer ces fondamentaux avant de pouvoir analyser réellement un problème.


La charge de la preuve

C'est celui qui affirme une chose qui doit la prouver. A part pour une vérité première (Dieu existe ou son contraire, Dieu n'existe pas) toute affirmation doit être étayée et prouvée par celui qui l'énonce. Sinon, les choses seraient beaucoup trop facile...
Par exemple, j'affirme être entré en contact avec des Extra-Terrestres. c'est à moi de prouver la réalité de cette rencontre. Si je ne peux pas la prouver, cette rencontre n'a jamais eu lieu, du moins vis à vis de mes interlocuteurs. En règle générale, si une personne vous affirme avoir été en contact avec des Etra-Terrestres, elle ne vous dira pas voici mes preuves, mais elle dira, "prouve moi que j'ai tort". Elle inverse la charge de la preuve.
La charge de la preuve n'est pas une méthode scientifique, elle est utilsée aussi en Droit (Pénal, notamment) ou celui qui affirme quelque chose doit être en mesure de le prouver. Sans cette preuve, l'assertion est réfutée.
C'est d'ailleurs tout le problème de David Vincent dans la série américaine "Les Envahisseurs". Chaque fois, le corps des Extra-Terrestres se volatilise et donc, il ne peut apporter aucune preuve à ses allégations. Donc personne ne le croit...
Donc rappelez vous toujours : c'est celui qui affirme qui doit prouver...


La recevabilité de la preuve

Nous entrons là dans un domaine à la limite entre le Droit et les Sciences. Mais ce sont les mêmes tehniques de recevabilité qui sont à l'oeuvre dans les deux cas.
La preuve doit être incontestable. Ou les faits doivent tous se corroborer et aller tous dans le même sens en laissant des traces matérielles. La preuve doit être solide, matérielle, vérifiable et donc être incontestable. Ne nous fions pas à nos sens. Ils peuvent être abusés et nous mêmes pouvons être victimes d'aigrefins. Tout doit être vérifié pour être recevable.
Une photo floue montrant des choses lumineuses dans le ciel n'a jamais prouvé quoi que ce soit...
Donc rappelez vous toujours ; les preuves doivent être recevables pour prouver quelque chose.

En même temps, il faut savoir que nos croyances influencent souvent le résultat d'expériences sensées être rigoureuses. Le chiffres ne montreront que ce qu'on veut bien leur faire montrer.
Au XIX eme siècle des gens bien intentionnés (et oppsés au progrès roulant) avaient calculé que la pression exercée sur une cage thoracique humaine située dans un véhicule roulant à 100 km/h était telle que cette personne mourrait étouffée. Pour mémoire, un parachutiste tombe à environ 200 km/h et respire.... Notre esprit humain est très subjectif et guère objectif.
Donc rappelez vous toujours : laissez vos croyances de coté, analysez les faits sans parti pris, que l'expérience aille dans votre sens...ou pas....

Le fait qu'une explication satisfasse tous les points ne prouve pas qu'elle soit la bonne explication et ne peut pas être considéré comme une preuve. Par exemple, sur les théories de la personne de Jack l'éventreur (Jack the Ripper) nous avons plusieurs explications qui sont toutes recevables. Toutes sont cohérentes et toutes désignent une personne différente. Jack l'éventreur serait, soit un médecin royal, soit un apparenté de la famille royale d'Angleterre, soit un peintre dessinateur de renom, soit même un employé de la morgue. Chacune de ces théories est cohérente, mais aucune n'apporte de preuve qui permettre de trancher (si j'ose dire) en faveur de tel ou tel coupable. A ce sujet, nous aborderons dans un billet spécialement dédié à celà, les théories du complot.
Donc rappelez vous toujours : le fait qu'une théorie soit cohérente avec les faits n'est en aucun cas une preuve que c'est la bonne explication du phénomène....


La règle numéro 3 de Gibbs (NCIS)

Quand on vous donne une assertion, pensez toujours à la vérifier par vous mêmes. Rapplez vous la règle numéro 3 de Gibbs :
"Ne croyez pas ce que l'on vous dit... Vérifiez tout".
Elle a un corollaire, la règle numéro 8 : "Ne jamais supposer"
Vous pouvez vérifier si ce sont bien les deux règles de l'agent Gibbs... ;-))


Nous sommes toujours victimes de nos croyances

Et souvent même sans nous en rendre compte, donc en étant de la plus parfaite bonne foi...
Nous nous devons de conserver en toutes circonstances notre esprit critique, en faisant abstraction de nos croyances. Ce n'est pas parce que nous croyons à la télépathie qu'elle existe. A contrario, ce n'est pas parce que nous n'y croyons pas qu'elle n'existe pas...
Donc rappelez vous toujours de conserver votre esprit critique


Inexpliqué signifie inexpliqué

Ce n'est pas parce que nous ne savons pas expliquer actuellement tel ou tel phénomène que la science ne saura pas un jour l'expliquer. Par exemple, les hommes des cavernes savaient que s'ils jetaient un caillou en l'air, celui ci retomberait. Ils n'avaient pourtant aucune notion de physique ou de mathématiques. Par contre, il avaient remarqué le déterminisme du lancer de caillou en l'air : il retombe... Donc la première des choses consiste à observer le déterminisme d'un évènement et ensuite à tenter de l'expliquer. Assez curieusement, les phénomènes inexpliqués ont tendance à disparaitre lorsque des scientifiques apparaissent... Une fois le déterminisme avéré, alors les outils scientifiques seront utilisés, mais auront les limites de la science actuelle.
D'ailleurs bien souvent des scientifiques reconnus, sérieux et scrupuleux se feront berner par des illusionnistes bien entrainés.
Donc rappelez vous toujours que n'est inexpliqué QUE ce que nous ne savons pas expliquer actuellement.


Le nombre de témoins ne change rien à l'affaire

Ce n'est pas parce que 100 personnes disent la même chose que celle ci est vraie. tout au plus, on peut la considérer comme un fait, mais pas comme une preuve...
Si vous assistez à un numéro de magie, vous aurez toute une salle qui peut certifier que le magicien a coupé sa charmante et sexy assistante en morceaux. Pourtant, celà n'a jamais été vrai dans les faits. Les sens des spectateurs ont été abusés, mais ils pourraient tous témoigner sous serment et être de bonne foi que la jeune fille a été séparée en 3 parties qui toutes s'agitaient pour bien montrer qu'il n'y avait pas de trucage (c'est toujours le grand truc d'attirer l'attention sur une chose précise et marquante pour éliminer le trucage dans l'esprit des spectateurs).
Donc rappelez vous toujours : une preuve est une preuve... par contre, des centaines de témoins peuvent se faire abuser.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour exprimer votre avis ou critiquer ce billet. C'est à vous.... Ecrivez !