jeudi 2 avril 2015

Jonathan Creek

Bien, joli titre.... mais qui est Jonhathan Creek ?
C'est le héros d'une série télévisée très peu connue en France, à mon avis à tort.

Jonathan Creek est l'assistant d'un magicien (Adam Klaus), comment dire.... ignoble serait le minimum. Méprisant, vénal, agressif, escroc, bref, le type parfait de l'homme à abattre.

A l'opposé, Jonathan Creek est un introverti, peu sociable, taciturne, qui vit dans un moulin qui tient plus de la caverne d'Ali Baba que du Home Sweet Home si cher aux anglais.
Le moulin a deux étages : au rez de chaussée, l'atelier avec des Vierges de Nuremberg et autres sarcophages Egyptiens. A l'étage, l'appartement de Jonathan.

Par contre, c'est un génie. Il met au point, en coulisse, les "mécanismes" des illusions que va réaliser sur scène Adam Klaus, le célèbre magicien. Il fabrique lui-même les accessoires nécessaires dont il a fait les croquis dans un carnet très précieux (que beaucoup convoitent).
Ses illusions sont parfaitement au point, spectaculaires et assez "gothiques" pour donner un petit cachet macabre à la série. D'ailleurs, le générique n'est autre que la "Danse macabre" de Camille Saint Saëns.

Les titres sont aussi parfaitement évocateurs : The Curse of the Bronze Lamp (La malédiction de la lampe de bronze), The Clue of the Savant's thumb (L'énigme de l'orteil du savant), Danse Macabre (inutile de traduire), etc....

L'ensemble de la série est ironique et désabusé, mais la journaliste fofolle se charge de mettre un grain d'optimiste qui confère un cachet particulier à cette fiction, sans compter l'humour anglais, un tantinet absurde, mais omniprésent.


Pourquoi parler de cette série ?

Tout simplement, parce que Jonathan Creek ne se contente pas d'être un génie bricoleur.
Sa petite amie, journaliste (elle sera remplacée plus tard par une autre petite amie, l'actrice qui tient ce rôle ayant quitté la série pour se consacrer à sa famille), est complétement déjantée, et elle utilise (éhontément ?) ses capacités intellectuelles et créatrices pour l'aider à résoudre ses enquêtes.

Ah ! Donc nous allons parler d'enquêtes ?
Oui, bien sûr, car comme de juste, chaque épisode de la série raconte un meurtre, mais un meurtre impossible à réaliser. La mort de la victime est "magique" et c'est en cela que les capacités de Jonathan Creek sont inestimables.
Il est capable de "voir" et de reconstituer l'enchainement des faits qui éclaircissent ces meurtres inexplicables.

Au passage, c'est aussi une satire de certains types de magiciens qui oublient que leur profession est sensée créer, du rêve, du merveilleux ... bref, de l'illusion et de la magie.
On voit d'ailleurs dans certains épisodes des "tours" dévoilés... ce ne sont pas les meilleurs, je vous rassure...

Et donc ?

Pour illustrer mon propos, je vais vous donner le contexte d'une enquête de la délicieuse journaliste, sans spoiler la fin, mais comme vous vous en doutez, Jonathan Creek trouvera le coupable et l'explication.

L'épisode 2 de la Saison 1 (Jack in the Box) décrit une énigme comme on les aime.
Un vieil acteur Jack Holiday est trouvé mort, une balle dans la tête et un pistolet dans la main dans un abri nucléaire, fermé de l’intérieur. Tout le monde pense bien entendu à un suicide, mais il y a un léger problème...
Jack est paralysé par l’arthrose et ne peut rien faire seul (même pas "éplucher une banane"). Or, il y a un pistolet dans sa main. Si l'on en déduit qu'il s'agit d'un meurtre maquillé en suicide, comment a fait le meurtrier pour s'échapper.

On retrouve les énigmes de notre enfance, avec le "Mystère de la chambre jaune" de Gaston Leroux, mais on y retrouve aussi le "Double assassinat de la rue Morgue" de Edgar Allan Poe, dont nous parlions dans un article précédent. Le meurtre en chambre close.

En fait, on se trouve confronté à une impossibilité. C'est du grand art... qui a dit de la magie ?
Pour bien comprendre, il faut savoir que nous vivons dans l'illusion de nos sens et de nos interprétations de la réalité.
De fait, nous sommes suggestionnables et manipulables.

Ce qui veut dire ?

Ce qui veut dire que nous ne sommes pas à l'abri de prendre des vessies pour des lanternes.
Houdini, grand magicien parmi les plus grands, expliquait que "ce que l’œil voit et que l'oreille entend, l'esprit le croit". Ce fut un des plus grands illusionnistes de tous les temps et il dénonça violemment les pratiques des médiums, en mettant au grand jour leurs "trucs" et autres artifices.

A la mort de sa mère, Houdini voulut entrer en contact avec elle, et fit appel à des médiums. Or, on ne trompe pas un homme comme Houdini.
Il est trop expérimenté et trop critique pour ne pas voir les supercheries et autres biais utilisés par les "spirites".

De fait, en son temps, il a dénoncé les tours de ... mentalisme, non pas en tant que tours, mais en tant qu'exploitation de la crédulité des individus à des fins vénales.

De nos jours James Randi ou l'illustre Gérard Majax ont repris ce rôle de pourfendeurs d'escrocs se faisant passer pour médiums, alors qu'ils appliquent de bonnes vielles techniques d'illusionniste mentaliste.

Pour ces trois illustres personnages, Google est votre ami.

Une coïncidence pas si anodine

Remarquez comme les policiers font référence à l'illusion, comme si un vague cousinage se dessinait.
Columbo, dont j'ai déjà plusieurs fois parlé (lisez les autres article du blog ;-) ), mène plusieurs enquêtes dans le monde de l'illusion. La série "Mentalist", également a pour cadre (dans certains épisodes) le show-biz.

Mais à mon sens, celle qui illustre le mieux, l'interpénétration de la magie utilisée à des fins manipulatoires et de la vie réelle, (et encore plus criminelle) est Jonathan Creek.

Il n'en existe que 5 saisons, mais les épisodes sont réellement bien pensés, en jouant sur le contraste entre Adam Klaus qui montre une incompétence technique notoire, mais dont les équipements conçus par Creek font tout le travail pour lui, et un véritable cerveau analytique qui décode ce qu'il voit et l'interprète correctement.

Ce qu'il faut comprendre, c'est que la vie n'est qu'une immense scène de théâtre, et qu'il convient de bien comprendre les mécanismes de la manipulation pour (autant que faire se peut) y échapper et conserver une certaine liberté.
Pour cela, intéressez vous au monde de l'illusion et affutez vos raisonnements en exerçant votre esprit critique.
En analysant et en décortiquant toutes les informations qui vous parviennent en vous concentrant sur le factuel, essayez de voir la réalité sous l'apparence.

Sachez enfin que certains travestissent la réalité pour influer sur votre comportement et vos choix. Ils veulent vous manipuler.
Réagissez.

Bref, regardez cette série et faites vous plaisir. Vous ne verrez plus les choses de la même façon après cela...




Maintenant à vous de juger, et de laisser un commentaire pour critiquer ce billet.... C'est à vous....


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

N'hésitez pas à laisser un commentaire pour exprimer votre avis ou critiquer ce billet. C'est à vous.... Ecrivez !